forumescalade

le forum de l'escalade


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Solo = barjo???

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Solo = barjo??? le Lun 2 Jan - 22:58

Voici une petite vidéo assez spectaculaire : solo attitude^^

Aucun commentaire sur la securité... ange

Voir le profil de l'utilisateur http://spoxkenkage.spaces.live.com

2 Re: Solo = barjo??? le Mar 3 Jan - 16:26

So'

avatar
7b
7b
Ce n'est pas lui qui c'est tue apres avoir fait une chute de (si mes souvenirs sont bons) 200 metres.

Pour la petite histoire il avait prit quelques annees de prisons et en sortant il a voulu faire un vol de 2 ou 300 metres sur sa vieille corde qu'il avait laisse pourrir chez lui, forcement avec le choc elle a cassee.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lespieds-surterre.com/

3 Re: Solo = barjo??? le Mer 4 Jan - 13:46

Put1 mais il est complètement malade le mec !!!
En tout cas il est super fort même s'il doit connaitre la voie par coeur.

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: Solo = barjo??? le Ven 6 Jan - 21:04

Ouai il est malade ce gars... lol j'ai trop tripé en voyant cette video y a quelques temps... Je savais qu'il était mort mais j'aurais pensé que c'était en grimpant en solo intégrale comme sur la video! même pas juste une erreur débile Confused

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: Solo = barjo??? le Ven 13 Jan - 14:08

spider

avatar
Administrateur
si je peut me permettre quel fou!! je ne suis pas pour le solo et encore moin pour le solo le plus rapide ca fait meme peur le mec il fait des jeté en solo

franchement je trouve ca naze en plus il est mort a cause de ce genre de conneries ca resume bien les choses


_________________
"Sur les grandes montagnes,toute les forces sont concentrées sur la tâche à accomplir.Pourtant,le sommet n'est qu'un symbole de réussite...La tentative en soi est aussi digne d'estime." (Dr Charles S. Houston)
Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: Solo = barjo??? le Sam 14 Jan - 16:06

Il était en quète de célébrité. Peut être qu'il connaissait la voie par coeur.

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: Solo = barjo??? le Dim 15 Jan - 23:10

Alex a écrit:Il était en quète de célébrité. Peut être qu'il connaissait la voie par coeur.
Oui, je suis persuadé qu'il l'avait répété des dizaines de fois avant de se faire filmer, les differentes positions des cameras montrent bien qu'ils connaissaient par coeur les lieux.

Voir le profil de l'utilisateur http://spoxkenkage.spaces.live.com

8 Re: Solo = barjo??? le Sam 21 Jan - 19:20

spider

avatar
Administrateur
clair il devait connaitre par coeur les lieu mais meme dans ces conditions j'irai pas faire l'imbecile a risquer ma vie meme pour etre celebre pour ce que ca rapporte franchement!!


_________________
"Sur les grandes montagnes,toute les forces sont concentrées sur la tâche à accomplir.Pourtant,le sommet n'est qu'un symbole de réussite...La tentative en soi est aussi digne d'estime." (Dr Charles S. Houston)
Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: Solo = barjo??? le Dim 19 Fév - 22:56

je suis totalement d'accord avec spider, nous avons du matériel de sécurité autant s'en servir! En plus, l'ayant travaillé, la voie est forcément équipée, a la limite pour ouvrir une voie le solo ne sert pas a rien mais bon la...hum hum...

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: Solo = barjo??? le Mar 28 Fév - 17:18

Moi jui daccord avec vous tous c'étais un barré ce type.. pour sure kil devait la connaitre par coeur sa voie, vu la rapidité de ses gestes et les jetés kil a du travailler des milliers de fois... franchement jui contre ce genre de truc débil tire car nimporte kel gamin peu voir sa, etre impressionné et vouloir testé.. non
Solo c'est déja barré alors solo + vitesse c'est complètemen BARJO.
bomp

Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: Solo = barjo??? le Sam 4 Mar - 13:22

spider

avatar
Administrateur
tout a fait d'accord avec toi sur l'inpact sur les enfant franchement ca devrait etre interdi


_________________
"Sur les grandes montagnes,toute les forces sont concentrées sur la tâche à accomplir.Pourtant,le sommet n'est qu'un symbole de réussite...La tentative en soi est aussi digne d'estime." (Dr Charles S. Houston)
Voir le profil de l'utilisateur

12 Re: Solo = barjo??? le Lun 13 Mar - 17:06

So'

avatar
7b
7b
c'est bien pour cela que je ne ferais jamais de solo, comme je ne sais pas maitriser prefere pas m'y risquer,quand on voit les consequences, ou alors si mais dans du 2a rire

Enfin quoi qu'il en soit moi je prefere la grimpe pour le plaisir, ca me deplairais de grimper une voie par coeur meme si on va vite, c'est pas interressant, je prefere decouvrir les voies quitte a avoir un peu peur , et puis la peur c'est de l'adrenaline et j'aime bien l'adrenaline sinon je jouerai a la marelle, et puis quand tu decouvres une voie tu te decouvre aussi toi meme et ca c'est le kiff, c'est bon pour enchainer les niveaux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lespieds-surterre.com/

13 Re: Solo = barjo??? le Sam 25 Mar - 2:14

tout a fait d'accord avec toi sur l'inpact sur les enfant franchement ca devrait etre interdi

C'est interdit! c'est pour ça qu'il a fait un tour en prison!!!

Voir le profil de l'utilisateur

14 Re: Solo = barjo??? le Sam 25 Mar - 9:30

So'

avatar
7b
7b
il y pas longtemps notre spiderman national (pas toi rv rire ) notre cher robert c'est fait encore coincer par les flics il faisait mususe sur la tour montparnasse (je crois, faut que je me renseigne mieux je ne voudrais pas confondre de gratte ciel, car il c'est fait aussi arreter aux states)
moi non plus je ne suis pas chauvine mais tout de meme il y a du potentiel en france.

Quelqu'un va sur camp ?

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lespieds-surterre.com/

15 Re: Solo = barjo??? le Sam 25 Mar - 23:15

So'

avatar
7b
7b
benben64 a écrit: C'est interdit! c'est pour ça qu'il a fait un tour en prison!!!

non pas du tout, il n'a pas ete en prison pour ca, ne me demande pas pourquoi mais pas pour ca en tout cas pour la bonne et simple raison que la grimpe solo n'est pas interdite!! sauf sur les bulding et en ville (urban climbing) sinon tu as le droit de faire mumuse sur le caillou que tu veux, en grimpe seul le grimpeur est responsable de ce qu'il fait surtout en solo

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lespieds-surterre.com/

16 Re: Solo = barjo??? le Dim 16 Avr - 0:24

j'ai un peu cherché et j'ai trouvé sa biographie enfin comment il est mort, le problème c'est que c'est en anglais donc je vous mets l'original et la traduction (faite par google donc pleine de fautes...)
Bonne lecture!!! Wink


original:


Terminal Velocity
Call it inevitable that Dan Osman found the fatal edge of his signature sport, a thing known as "free-falling." But were his leaps of faith—and thus his sad death—as profound as he imagined? Or just stunt taken to foolish extremes?

By Craig Vetter

IT WAS TWILIGHT IN YOSEMITE after a day of light rain. Headlights flickered in the dark of the valley floor below as Dan Osman took out his cell phone and called his friends Jim Fritsch and Frank Gambalie. "It's all set," he said. "Why aren't you here? You guys have to do this." Big storm, they told him. The roads out of Squaw Valley had been closed because of the snow. They wanted to be there, had planned to make the five-hour drive south to watch their friend take the longest, most dangerous plunge he'd ever attempted. Both of them were experienced jumpers. Gambalie was also a high-diving More Athletes
Kelly Slater

Dan Osman

Terje Haakonsen

Bobby Julich & Kevin Livingston

Alberto Tomba

Hermann Maier

Guilherme Tamega

Pipin Ferreras Rodriguez

Jonny Moseley

Lance Armstrong

[more]


parachutist who'd made hundreds of leaps from bridges, buildings, cliffs, antennae—any lofty place with a landing zone; Fritsch, meanwhile, owned a bungee-jumping operation. But the fall Osman was about to make was beyond BASE or bungee. Dano, as they called him, was about to pitch himself off a rock pillar called Leaning Tower and plunge 1,100 feet tethered only to a climbing rope rigged to stop his fall just 150 feet above the boulder field at the base of the cliff.

Gambalie and Fritsch had taken these prejump calls before, had listened to Osman's countdown and then to the whistle of the wind as they marked the interval, had imagined the rush of the ground coming up as both of them had experienced many times themselves jumping on Osman's rigs. Osman himself had used his unique system of ropes, pulleys, and anchors more than a thousand times, and had developed a careful series of safety checks to assure that he and his equipment were ready. This time, however, in the chill of a late-November evening, he seemed hurried. He interrupted the countdown twice. Then, from an angle on the pillar he hadn't tried before, he leapt. The heavy whisper of the wind through the phone lasted ten, 11, 12 seconds, past what Fritsch and Gambalie knew to be the limit of the rope. The phone went dead.

No problem, thought Gambalie. He imagined the phone cutting out from the impact of the rope coming taut as Dano ran out of slack, bounced, and swung in a wide, jubilant arc at the bottom of the fall. Gambalie called back and was put into Osman's voice mail. "That was totally rad," he said. "We're on our way. Give me a call and let me know how it went."

At 35 years old, Dan Osman had long since become a famous name in the world of extreme—many would say senseless—risk environment. For close to a decade his bizarre specialty was jumps like the one at Leaning Tower: single-rope plunges from bridges or cliffs that Osman would make for videos and commercials and, more often, just for the sheer hell of it. Though I'd never met him, I'd read about him, seen some magazine pictures—the long dark hair, the gymnast's body hurtling through the sky like a rag doll. Having taken more than a few unwitting falls on climbing ropes myself, I thought Osman's deliberate leaps into the void were reckless, nuts, a no-net circus act ultimately bound for catastrophe. My opinion was seconded by this magazine, which in January 1996 published a short but highly critical piece about Osman titled "Really Quite Stupid."

Osman began his career, not surprisingly, as a climber. His home turf was Cave Rock, the vaulted outside face of a tunnel near Lake Tahoe's south shore, where he spent years attempting difficult routes that spat him off the wall again and again. After high school he took off for a couple of years in Yosemite and fell comfortably into the lost-boy culture of drifters who live on the rocks during the day, sleep in the dirt at night, scrounge for food and showers, work only enough to earn whatever money it takes to keep them at their sport, and spend long periods away from telephones and mailboxes, outside the catch of ordinary responsibilities. In the mideighties he returned to Tahoe and continued his Peter Pan drift: He climbed and worked construction intermittently; he and his girlfriend had a child and then separated. His friends joked about "Dano Time" when he arrived a few hours or a few days late for appointments. His mother's childhood nickname for him, "Danny I Forgot," hung on in the form of unpaid speeding tickets, unregistered vehicles, broken steps to his small cluttered apartment that went unrepaired though he was an accomplished carpenter.

"It disappointed me that he didn't take care of those things," says his father, Les Osman, a Japanese-American man who was once a SWAT team cop. "And I finally told him I wouldn't bail him out when his unpaid tickets landed him in jail. But he never had a lot of money; he was grossly underpaid for the risks he took. He usually earned just enough to take care of his daughter, Emma, and to pay his bills, including his hospital bills. Things like traffic tickets just came last."




traduction:



Appel terminal de vitesse il inévitable que Dan Osman a trouvé le bord mortel de son sport de signature, une chose connue sous le nom de "faisant une chute libre." Est-ce que mais ses sauts de la foi mort -- et ainsi sa triste -- aussi profonde qu'il ont été imaginés? Ou arrêt juste pris aux extrémités idiotes? Par Craig Vetter IL ÉTAIT CRÉPUSCULAIRE DANS YOSEMITE après un jour de pluie légère. Les phares ont clignoté dans l'obscurité du plancher de vallée ci-dessous pendant que Dan Osman sortait son téléphone de cellules et appelait ses amis Jim Fritsch et Gambalie franc. "il est tout placé," il a dit. "pourquoi n'êtes-vous pas ici? Vous des types devez faire ceci." Grand orage, ils lui ont dit. Les routes hors de la vallée de Squaw avaient été fermées en raison de la neige. Elles ont voulu être là, avaient projeté rendre la commande de cinq heures du sud pour observer leur ami prendre le plus long, le plus dangereux plongeon qu'il jamais essayé. Les deux étaient les pullovers expérimentés. Gambalie était également une haut-plongée plus de policier Julich de Dan Osman Terje Haakonsen de couvreur de tige carrée d'entraînement d'athlètes et le who'd de parachutiste d'Armstrong de lance de Kevin Livingston Alberto Tomba Hermann Maier Guilherme Tamega Pipin Ferreras Rodriguez Jonny Moseley [ plus ] a fait des centaines des sauts à partir des ponts, bâtiments, falaises, les antennes -- n'importe quel endroit élevé avec une zone d'atterrissage; Fritsch, en attendant, a possédé une opération bungee-sautante. Mais la chute Osman était sur le point de faire était au delà de BASE ou de bungee. Dano, comme ils l'ont appelé, était sur le point de se lancer outre d'un pilier de roche appelé la tour penchée et de plonger 1.100 pieds attachés seulement à une corde s'élevante calée pour arrêter sa chute juste 150 pieds au-dessus du gisement de rocher à la base de la falaise. Gambalie et Fritsch avaient pris à ceux-ci des appels de prejump avant, avaient écouté le compte à rebours d'Osman et puis sifflent du vent pendant qu'ils marquaient l'intervalle, avaient imaginé les précipitations de la terre étant soulevée pendant que les deux avaient éprouvé beaucoup de fois elles-mêmes sautant sur les installations d'Osman. Osman lui-même avait employé son système unique des cordes, des poulies, et des ancres davantage que mille fois, et avait développé une série soigneuse de contrôles de sûreté pour s'assurer que lui et son équipement étaient prêts. Cette fois, cependant, dans le froid d'une soirée de tard-Novembre, il a semblé dépêché. Il a interrompu le compte à rebours deux fois. Puis, d'un angle sur le pilier qu'il n'avait pas essayé avant, il a sauté. Le chuchotement lourd du vent par le téléphone a duré dix, 11, 12 secondes, après quels Fritsch et Gambalie a su pour être la limite de la corde. Le téléphone est allé complètement. Aucun problème, pensée Gambalie. Il a imaginé le téléphone coupant de l'impact de venir de corde tendu pendant que Dano manquait de lâche, rebondissait, et balançait dans un arc large et radieux au fond de la chute. Gambalie appelé en arrière et a été mis dans l'audio-messagerie d'Osman. "qui était totalement rad," il a dit. "nous sommes sur notre chemin. Donnez-moi un appel et faites-moi savoir il a disparu." À 35 ans de , Dan Osman depuis longtemps était devenu un nom célèbre dans le monde de l'extrémité -- beaucoup dirait senseless -- risquent l'environnement. Pendant près d'une décennie sa spécialité bizarre était des sauts comme celle à la tour penchée: la simple-corde plonge des ponts ou des falaises qu'Osman ferait pour des videos et des films publicitaires et, plus souvent, juste pour l'enfer fin d'elle. Bien que je ne l'aie jamais rencontré, j'aie connaissance de lui, vu quelques images de magazine -- les longs cheveux foncés, le corps du gymnaste hurtling par le ciel comme une poupée de chiffon. Après avoir pris plus que quelques chutes inconscientes sur les cordes s'élevantes moi-même, j'ai pensé que les sauts délibérés d'Osman dans le vide étaient insouciant, écrous, un acte de cirque d'aucun-filet finalement lié pour la catastrophe. Mon avis a été secondé par ce magasin, qu'en janvier 1996 a édité un short mais le morceau fortement critique au sujet d'Osman a intitulé "vraiment tout à fait stupide." Osman a commencé sa carrière, pas étonnamment, en tant que grimpeur. Son gazon à la maison était roche de caverne, sauté en dehors du visage d'un tunnel près du rivage du sud de Tahoe de lac, où il a passé des années essayant les itinéraires difficiles cette guêtre il outre du mur à plusieurs reprises. Après que le lycée qu'il a décollé pour des années dans Yosemite et est tombé confortablement dans la culture de perdre-garçon des pêcheurs qui de phase sur les roches pendant le jour, sommeil dans la saleté la nuit, scrounge pour la nourriture et verse, travaillez assez seulement pour gagner quelqu'argent il prenne pour les maintenir à leur sport, et passez les longues périodes parties des téléphones et des boîtes aux lettres, en dehors du crochet des responsabilités ordinaires. Dans les mideighties il est revenu à Tahoe et a continué sa dérive de casserole de Peter: Il est monté et a travaillé la construction par intermittence; lui et sa petite amie ont eu un enfant et alors séparents. Ses amis ont plaisanté au sujet du "temps de Dano" quand il est arrivé quelques heures ou quelques jours tard pour des rendez-vous. Surnom de l'enfance de sa mère pour lui, "Danny que j'ai oublié," accroché dessus sous forme de billets expédiants impayés, véhicules unregistered, étapes cassées à son petit appartement encombré qui a disparu unrepaired cependant l'était un charpentier accompli. "il m'a déçu qu'il n'a pas pris soin de ces choses," dit son père, Les Osman, un homme Japonais-Américain qui était par le passé un flic d'équipe de COUP. "et je lui ai finalement dit que je ne le sauverais pas quand ses billets impayés l'ont débarqué en prison. Mais il n'a jamais eu beaucoup d'argent; il était a excessivement sous-payé les risques qu'il a pris. Il habituellement a gagné juste assez au soin de prise de sa fille, Emma, et pour payer ses factures, y compris ses factures d'hôpital. Les choses comme des billets du trafic juste sont venues pour la dernière fois."


OK faut etre patient pour lire et j'ai pas tout compris non plus mais je sais qu'il est allé en prison pour des problèmes financiers...

Voir le profil de l'utilisateur

17 Re: Solo = barjo??? le Dim 16 Avr - 12:05

Invité


Invité
et ba on compren pas tout mais c'est balese j'ai master of stone 3 et 4il y est dedans c'est mortel se qu'il fait

18 Re: Solo = barjo??? le Dim 16 Avr - 12:06

Invité


Invité
se qu'il faisai pardon rire

19 Re: Solo = barjo??? le Dim 16 Avr - 12:36

lol, c'est pas marrant! ange Paix a son ame! ange


Il parait que dans mater of stone 5 il fait un jeté ou je ne sais quoi et il se rattrape a un invers, je me trompe?

Voir le profil de l'utilisateur

20 Re: Solo = barjo??? le Dim 16 Avr - 17:25

Invité


Invité
je sais pas j'ai que le 3 et le 4 rire

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum