forumescalade

le forum de l'escalade


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Coup de gueule à destination des débutants...

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas  Message [Page 5 sur 5]

Pour beaucoup d'humains, l'escalade commencent très très très jeunes......

Au début dans la toute petite enfance "monté sur un lit, une chaise etc etc " ,plus tard au alentour de 7 - 8 ans l'escalade se fera dans les arbres ou autres, le choix des supports est infini .Bref il y a escalade dès qu'il s'agit de monter.Pour anecdote quand j'étais gamin, mes premières grimpes ont été des escaliers "escaladés par la partie verticale du support de la rampe " que du plaisir .

Pour l'escalade en milieu naturel rocher, une simple rando en montagne avec des grosses pentes sur sentiers escarpés et roches apparentes , pourra s'apparenter à une forme d'escalade nécessitant quelques moyens physiques obligeant a redoubler d'attention .

Quand j'étais ado, dans les années 66/68 du siècle dernier, j'ai beaucoup grimper aux vacances d'été sur les alentours de SENAS (13) derrière EGUYERES/LAMANON, contrefort des ALPILLES .
A cette époque je partais seul et je montais tous ce qu'il m'était possible d'escalader .Sans le savoir je faisais du solo intégral pour mon plus grand plaisir en ne pensant pas courir de danger .Probablement que les niveaux gravis étaient dans une cotation de 4/5 ,qu'importe je garde de cette époque mes plus beau souvenirs . Excusez moi, je m'égare.
Je veux seulement vous dire que les niveaux ont s'en fou, l'essentiel est de ressentir du plaisir .

Je vais avoir bientôt 60 ans, et je grimpe toujours pour le plaisir en sites naturels et j'apprécie toujours le hasard des rencontres avec d'autres passionnés .

Phil

Ps:Je dois vous faire un aveux, je grimpe toujours en solo (auto assuré)

Voir le profil de l'utilisateur
Aussi bien je dit +10000 pour lacat  merci 
aussi bien quand je lis :
Gronchon a écrit:Laissez les gens faire ce qu'ils veulent comme ils le veulent
philalapatte a écrit: l'essentiel est de ressentir du plaisir.
Je peux me planter et interpréter de travers  Confused  mais ces propos me font penser à une belle démarche individualiste, le fameux "moi JE, les autres c'est pas mon problème", bref tout l'inverse de l'esprit du grimpeur selon mes valeurs.

Voir le profil de l'utilisateur
bonjour à toutes et tous,

pour répondre  à "anonyme",  (le moi je )n'ai pas ma façon de me comporter dans la vie comme dans l'escalade ou n'importe quelle autre activité .
Dans les échanges qu'il m'arrive très souvent d'avoir avec les grimpeurs j'ai appris d'eux comme eux ont appris de moi .Qu'ils soient jeunes ou moins jeunes. La valeur n'attend pas le nombre des années .

Pour anecdote, il y a un peu plus d'un an j'ai évité à une cordée, ce qui aurait peut être pu causer un accident, en regardant l'assureur il avait monté son grigri à l'envers .C'était la première fois qu'il l'utilisait et pourtant, leur niveau d'escalade était très bon .

Alors, pratiquons notre loisir dans le respect des autres et de leurs libertés .

Bonne méditation .

Phil



Dernière édition par philalapatte le Dim 16 Fév - 15:44, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Invité
*Compte Anonyme* a écrit:Aussi bien je dit +10000 pour lacat  merci 
aussi bien quand je lis :
Gronchon a écrit:Laissez les gens faire ce qu'ils veulent comme ils le veulent
philalapatte a écrit: l'essentiel est de ressentir du plaisir.
Je peux me planter et interpréter de travers  Confused  mais ces propos me font penser à une belle démarche individualiste, le fameux "moi JE, les autres c'est pas mon problème", bref tout l'inverse de l'esprit du grimpeur selon mes valeurs.


Faut arrêter de voir le mal partout et du tout sur-interpreter hein.
Les mots sont les mots, et je ne vois nul part marqué cela.
Enfin c'est bien que tu exposes ton point de vue hein, mais c'est à coté.
Comme je l'ai dit sur un autre post, si j'étais individualiste et egoiste, je ne serais pas sur ce forum à essayer d'aider les gens au possible. Smile

Gronchon tu as mal compris mes propos :
Je ne te (ou philalapatte :  merci ) remet pas en cause mais je commente juste les idées qui sont mises en avant.
Quand tu encourages les gens à "faire ce qu'ils veulent comme ils le veulent", excuse moi mais c'est bien une idéologie individualiste et c'est pas le genre de conseils très pertinent ...
Exemples:
- Exemple 1 : je suis nouveau, j'ai jamais appris à grimper sérieusement, j'achète du matos et je vais aller me la coller en falaise/SAE avec des potes : je fais ce que je veux comme je le veux !
- Exemple 2 : Je suis dans un club, y a des nouveaux, je préfère aller grimper avec mes potes dans du dur et les "nuls-débutants" qui font que des conneries juste à côté, c'est pas mon problème ... : je fais ce que je veux comme je le veux !
=> Résultats : des blessés et des fermeture de sites, une ambiance de merde ... Crying or Very sad 

Si tu prônes la liberté c'est une bonne chose, mais si on s’arrête juste a ce mot on perd l'esprit de famille (donc "les codes" qui vont avec, quelque part) qui, personnellement, me plaisent tant. J'aimerais que cet état d'esprit ne se perde pas Shit mais ça n'engage que moi ...

Voir le profil de l'utilisateur
Oui je suis assez d'accord avec notre ami anonyme. Si le plaisir est important sur la pratique, cet amour de l'escalade invite nécessairement à prendre sur soi, à se conformer à des règles communes, à des traditions dans la pratique, à accepter de veiller sur les autres en leur apprenant à s'éclater tout en controlant leur propre sécurité, etc. A grandir dans sa pratique. L'expression individuelle en escalade conduit nécessairement à renforcer des liens communautaires.
C'est un peu comme Jésus qui a un délire perso avec les poissons et le pinard et qui fini par porter sur lui les péchés du monde ^^
Sans déconner, le fil de la "tradition" en escalade, l'aspect familial du sport, je ne le vis pas comme une contrainte mais au contraire comme une richesse. Le jour où il n'y aura que des individus seuls qui grimpent, il n'y aura par définition plus d'escalade. Juste des consommateurs.

Voir le profil de l'utilisateur
Je crois surtout qu'il est difficile de faire passer par écris sur un forum les idées qu'on a et que ça peut vite être interpréter d'une façon ou d'une autre.. Wink

Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour les amis de l'anti gravité,

je pense comme beaucoup que pour grimper le mieux est d'être à deux ou plus, le partage d'une même passion, faire équipe, échanger etc etc .

Mais:grimper en solo n'est pas en soit égoïste ni le refus de partager avec les autres, c'est tout simplement une autre façon d'aborder l'escalade .Parfois aussi par obligation du fait que son coéquipier est absent ou indisponible .

Bref la liberté de chacun doit être respectée, même si pour certain cela parait un non sens en matière de partage .
bonne journée .

Phil

Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Invité
Mais je ne suis pas solitaire non de dieu ! (x

lacat a écrit:
Et après je lui ai dit " tu m'assures ?"... réponse : "heeeeu..." ... "allez, hop, y a pas de 'heu', au boulot"

Bon, j'avoue, j'étais pas très rassurée, je me suis forcée à pas regarder ce qu'il fabriquait en bas mais j'ai un peu tout pris en prise ^^ [/i]

Le fait que tu ne sois pas rassurée montre bien que t'es pas aller au bout de ta démarche et c'est bien dommage... Tu aurais pu demander à une personne expérimentée de vérifier au moins visuellement (sans aller au contre assurage) pendant que tu grimpais. Et rien de mieux que de faire une chute en tête pour montrer ce que ca fait de retenir une chute en tête.

Voir le profil de l'utilisateur
Pas au bout de ma démarche ? Je ne le vois pas comme ça.

Le but premier que je recherchais c'était qu'il prenne conscience que l'escalade est une histoire "d'offre de confiance mutuelle", pas d'escalade... si je faisais intervenir une 3eme personne, la "mise au pied des responsabilités" aurait eu moins de valeur après...
c'est difficile à expliquer... former sur le "psy" avant de former sur la technique...  et là, je considère que mon but a été atteint puisque par la suite (aujourd'hui, donc) il est bien plus ouvert pour les conseils vu qu'il en redemande sans qu'on lui en fasse l'offre.


Edit : j'ajoute qu'il est très difficile de "reformer" et de donner des conseils à quelqu'un qui grimpe depuis plus d'un an en faisant des bêtises... il faut en quelque sorte se trouver une porte d'entrée, une stratégie, sinon si tu attaques direct en disant "faut pas faire comme ça, c'est comme ça", la probabilité qu'on te traite de vieux c** est proportionnelle au temps depuis lequel il grimpe.
moi, j'ai trouvé ça,  dans ce cas là. Et son pote profite aussi des conseils, soit dit en passant puisque chacun son tour maintenant qu'on est sur la technique, on sert d'observateur.

Voir le profil de l'utilisateur
Je dis juste que si t'es pas rassurée, c'est que tu n'es pas certaine qu'il ait assimilé ce que tu lui as appris. Et là, y a danger. D'où l'intervention d'une troisième personne.

Si j'explique à quelqu'un comment m'assurer en tête. J'y vais pas en tremblotant ... Et je fais même une chute si possible au dessus de la dégaine pour le secouer un peu. Si j'ai pas confiance, je demande à quelqu'un de regarder ou de contre assurer. Ca mange pas de pain et la leçon est apprise.

Voir le profil de l'utilisateur
????

je commence vraiment à me demander si tu lis ce que j'écris...

Une dernière fois, j'expose la situation :

1. l'assureur -qui se croit bon assureur- fait une erreur... mais ne s'en rend bien évidemment pas compte puisqu'il assure comme ça depuis longtemps
---> je provoque une sorte "d'évènement" pour qu'il se remette en question lui-même, qu'il se mette lui-même le doute.
Il montre alors des signes qu'il doute de lui-même sur ses capacités je dis +1 pour lui
C'est déjà ça de gagné, il sera plus attentif.

2. à ce moment là, je ne le connais pas... c'est quelqu'un avec qui je n'ai jamais grimpé :
explique-moi comment on peut être à 100% à l'aise en grimpant avec un assureur inconnu à l'autre bout, même dans le cas d'avoir un excellent assureur.
J'ai participé à plusieurs sorties organisées sur le forum, ce qui fait que j'ai grimpé avec une bonne quinzaine d'inconnus... et je suis certaine que personne, lors de sa 1ère sortie, lors de sa première voie ait été totalement à l'aise : même en nombre impair, on ne peut pas être 3 par cordée. Le Passage par la case "confiance" obligatoire de ces sorties est une très bon exemple de ce que signifie pour moi l'escalade : avant tout une question de respect et d'acceptation de l'autre, même si on ne le connait pas


La leçon que j'ai voulu lui donner, la voici :
Je trouve ça irrespectueux de démarrer une relation par un refus d'accorder une part de confiance :  ce n'est pas de sortir à l'aise la première voie à vue qui est important, mais de réussir l'installation d'une confiance mutuelle... réussir son couple.
Le reste se construit ensemble, en toute franchise, ouverture d'esprit, humilité et sincérité.

Voir le profil de l'utilisateur
Moi je trouve l'idée de Lacat au top. Après elle a instaurée une relation du elle en s'y engageant...

J'ai subit une attaque assez véhémente au club de quelqu'un qui m'avait mal compris... Il était perduadé que j'étais aux antipodes des valeurs que je prône dans la grimpe...

Ce sont mes élèves ados qui sont allés spontanément lui expliquer et ça m'a touché.
Depuis un an que je suis blessé, ils m'encouragent et me soutiennent et je les en remercie les larmes aux yeux bien souvent... Malheureusement, il est assez difficile de les emmener en falaise aussi souvent que je le souhaiterai et qu'ils le souhaiteraient mais on y travaille!!!

La grimpe c'est l'échange, le partage... Cette année il y a eu de nouveaux inscrits. J'étais délaissé par les vieux de la vieille qui ne s'échauffent même plus dans mes cotations Max mais les autres m'ont embarqué avec eux et m'accompagnent dans ma rééducation

Voir le profil de l'utilisateur
@lacat : j'avais pas vu ta réponse, désolé pour le temps de réponse.

1: ok j'ai bien compris et bien lu, je n'ai rien à redire
2: On a juste des points de vue différents.
Je préfère jouer la sécurité que prêter ma confiance et mon intégrité physique. Ce n'est pas une question de valeurs... Mais y a pas de soucis, j'ai compris ce que tu as dis.



Voir le profil de l'utilisateur
Alors si, c'est bien une question de valeur :
La sécurité est une valeur technique et matérielle de l'escalade, la confiance en est d'une toute autre catégorie, c'est une valeur sociale, universelle.

Je la place en premier, même si je dois en grimper chochotte.



Bon là je m'égare grave, mais en y réflechissant, on inverse bien trop souvent la priorité de ces catégories de valeurs dans la vie, le travail, l'amour, tout ça, et c'est peut-etre pour ça qu'on est toujours à se plaindre... ou insatisfait des autres, du Monde.


Pour en revenir à l'escalade, c'est un sport où on met sa vie entre les mains d'autre personnes... en tant que débutant, il faut bien commencer ce sport en faisant confiance en quelqu'un, non ?

Un exemple :  
il faut bien à un moment donné que ce débutant prenne ses responsabilités et s'intègre, c'est exactement comme le permis de conduire :

- le débutant-conducteur apprend les bases avec quelqu'un qui a les doubles commande près de lui
- la société finit par lui faire confiance (obtention du permis) et hop, on se retrouve du jour au lendemain seul au volant avec un tas de responsabilité.
--> Vos potes vous ont-ils évité parce que vous aviez un "A" au derrière et sont-ils resté entre eux le temps que vous vous fassiez 20000 kilomètres?
Non, parce qu'ils ne se sont pas posés la question  parce qu'ils ont le feeling avec vous.
--> êtes vous déjà monté dans une auto avec quelqu'un qui a perdu des points à son permis ?... oui, mais vous vous posez même pas la question, c'est la confiance alors que votre vie est en jeu.



Voilà un peu mon état d'esprit... je l'ai déjà écrit plusieurs fois dans ce forum, ce qui m'a le plus charmé et le plus impressionné dans les premières grimpettes c'est la puissance des rapports de confiance dans les autres qu'il faut avoir, ça tient pour moi presque de la magie et c'est très beau. D'une densité exceptionnelle qu'on ne rencontre pas partout.
Depuis, je m'engage à essayer de transmettre ça aux gens qui arrivent car c'est la valeur humaine la plus intense et la plus belle de l'escalade.
... et je grimpe "chochotte" comme je sais si bien le faire.

Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Invité
lacat a écrit:
- la société finit par lui faire confiance (obtention du permis) et hop, on se retrouve du jour au lendemain seul au volant avec un tas de responsabilité.

Pourquoi la société ne me fait-elle pas confiance...  triste triste 

Je voulais pas répondre mais ton exemple est vraiment trop mal choisi.

lacat a écrit:
- le débutant-conducteur apprend les bases avec quelqu'un qui a les doubles commande près de lui

Et ca te fait pas plutôt penser à du contre assurage ?  applaudi 

lacat a écrit:
- la société finit par lui faire confiance (obtention du permis) et hop, on se retrouve du jour au lendemain seul au volant avec un tas de responsabilité.

Ben non pas du jour au lendemain, t'as appris les règles avant, tu as pratiqué sous contrôle et tu as passé un examen. Ce sont les bases de l'apprentissage.

Niveau exemple pour étayer ton argumentation, y a surement mieux. La formation d'initiateur SAE est intéressante, si jamais tu as l'occasion.




Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 5 sur 5]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum