forumescalade

le forum de l'escalade


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Vertige et/ou peur du vole.

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Vertige et/ou peur du vole. le Mer 10 Oct - 21:50

Voila tout est dit dans le titre, je souhaiterais avoir vos et expérience sur la peur du vole d'une part et le vertige d'autre part. Comment vous avez surmonté cette peur à la con ?

Pour ma part, je pensais avoir vaincu cette peur cet été en grimper en tête en falaise et en sortant des voies. J'étais super motivé à l'idée de faire des voies en tête, puis paf grosse rechute peur En salle je sort un 5c à vue , en suite je part dans un 6a et je sens que je commence à être pété, je peux continuer mais je risque de tomber....je demande sec et ma super assureuse essaye de me motiver à continué et me dis que si je continu pas je vole....résultat j'ai désecaladé pour être sec et elle ma fais descendre ><. La fois d'après dans un 5c à la moitié du mur gros blocage impossible d'avancer....encore sec.
Et la ce weekend à Oloron avec l'ambiance, le contest les potes et tout je commence à me sentir motivé, je commence doucement, 5b, 5c, 6a je tombe à la dérnière dégaine (j'avais pas vue une prise grrrrrr ) je part dans un 6b déversnat (style que j'adore) et paf à l'avant dérnière dégaine un petit pas mais des bonnes prises, impossible d'avancer, je préfére me lâcher dans le vide grrrrrr et ca je l'ai fais 3 fois me lâcher pck j'avais peur de tombe au dessus de la dégaine et que je voulais pas dire sec. Voila.

Tout vos conseils, remarques sont e bienvenu que vous soyez néophyte, amateur ou expert ! merci

Voir le profil de l'utilisateur http://climb-more-work-less.blogspot.fr/

2 Re: Vertige et/ou peur du vole. le Jeu 11 Oct - 0:21

Concernant le vertige, je crois que y'a un gros abus de langage avec ce mot, c'est plutôt la peur du vide qui concerne la majorité des gens. Je pense que c'est sain tant que ça prend pas des proportions énormes, ça permet de rester vigilant.
Concernant les vols: du peu de temps depuis lequel je pratique j'ai l'impression que y'a des périodes avec et d'autres sans, ça sert à rien de se forcer. Par contre les jours où ça va c'est le moment de se lacher afin d'accumuler de l'expérience et se désinhiber pour l'avenir. Ma hantise c'est le matos et les noeuds (bien que ça soit prévu pour bcp plus) et je me motive en me disant qu'une dizaine de points bétons vallent mieux qu'un relai rire

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Vertige et/ou peur du vole. le Jeu 11 Oct - 0:46

C'est dans ta tête ! Si tu avais vraiment peur du vide, tu ferais un autre sport que de l'escalade ! Moi je dirais que tu es attiré par la sensation du vide, alors joue le jeu jusqu'au bout, prends des vols ! Tu vas pisser dans ton froc, mais c'est ce que tu recherches en grimpant !

Voir le profil de l'utilisateur http://pyctures.free.fr

4 Re: Vertige et/ou peur du vole. le Jeu 11 Oct - 2:55

Bouldering-Yoyo a écrit:je part dans un 6b déversant (style que j'adore) et paf à l'avant dernière dégaine un petit pas mais des bonnes prises, impossible d'avancer, je préfére me lâcher dans le vide grrrrrr et ca je l'ai fais 3 fois me lâcher pck j'avais peur de tombe au dessus de la dégaine et que je voulais pas dire sec. Voila.
Bouldering-Yoyo a écrit:Tout vos conseils, remarques sont e bienvenu que vous soyez néophyte, amateur ou expert !
Combien de temps que tu fais de la voie ?
Pour les conseils, sache juste que c'est normal d’appréhender un minimum une chute (dans une voie inconnue).
Après, selon moi, 3 facteurs principaux entrent en jeux :
- l'expérience (pour les débutants, il est normal d'avoir peur de chuter au dessus de son point, gérer une chute se dompte en s'y confrontant de temps a autre, école de chute, voie bien protégée vraiment "à vu" ...etc)
- ton assureur. Certains ont besoin de plus ou moins de temps (c'est pas vraiment de temps qu'il s'agit mais plutôt de "mise a l'épreuve en condition réelles de son assureur") pour accorder une confiance aveugle et passer outre la peur de la chute. Et là c'est souvent l'inconscient qui joue un grand rôle.
- La voie : une voie engagée ne m'incitera jamais à partir la fleur au fil, même avec l'habitude.
Voila mon avis sur la question.

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: Vertige et/ou peur du vole. le Jeu 11 Oct - 10:16

tu grimpe en moul parfois ?

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: Vertige et/ou peur du vole. le Jeu 11 Oct - 19:52

Ba toute les voies que j'ai sortie je les ai faites d'abord en moule avant de ma lancer en tête et en SAE j'essaye de ne jamais grimper en moule.
La voie je dirais que j'ai commencé cet été.
Pour ce qui est de la confiance en l'assureur, il y a aucun soucis les 4 personnes qui m'ont déjà assuré, j'ai totalement confiance en eux, 3 de part leur expérience/niveau (plus de 10ans de grimpe et du 8a à leur actif) et le 4eme spécialiste des manip' de cordes.
Pour la peur du vide/vertige, ca vas j'ai moins peur maintenant c'est surtout le vol, après des voies qui font plus de 20/25m.... peur

Voir le profil de l'utilisateur http://climb-more-work-less.blogspot.fr/

7 Re: Vertige et/ou peur du vole. le Ven 12 Oct - 10:19

Moi je te conseille d'oublié cette méthode " je passe d'abord en moul, et quand je suis sur, j'y vais en tête "

Travaille tes voies en têtes

Ca te fera progresser bcp plus vite et au moins tu comprendras que prendre un vol de temps en temps n'est pas si terrible.

Donc oublie la moulinette, prend confiance en toi, et vas y, même si tu connais pas la voie, même si tu n'y arrives pas du 1er coup, même si tu tombes ... Force toi à grimper toujours en tête, et ton problème se résoudra en quelque séance !

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: Vertige et/ou peur du vole. le Ven 12 Oct - 12:46

Salut !

Tout d'abord très bon sujet !! Je suis convaincu et j'essaye de convaincre un pote que la peur du vide (ou vertige - peut-être par abus de langage) se combat, donc je suis plutôt preneur de vos arguments, retours d'expérience, etc. (même si ça ne va pas dans mon sens Wink).

Ensuite, je prends part à la discussion mais je ne suis pas spécialement sujet à cette peur ... Bref !
Lorsqu'on grimpe, j'ai l'impression qu'on ne regarde jamais en bas ... ou plutôt tout en bas ! On va regarder vers le bas pour éventuellement positionner ses pieds correctement, etc. mais on ne regarde pas jusqu'en bas, sauf peut-être une fois arrivé au relais ! Donc finalement, il me semble que la peur du vide ne se déclare pas en grimpant mais plutôt une fois arrivé en haut !

Sinon, pour lutter contre, je dirais (mais peut-être que je me trompe) qu'il faut d'abord avoir une confiance aveugle dans le matos et dans l'assureur (c'est comme ça qu'on arrive à prendre des vols sans peur ... Attention, c'est ce que je disais ailleurs sur le forum : je kiffe prendre des vols !! je ne suis donc pas une référence pour parler de la peur que ça peut procurer) ! Ca, vous allez me dire que c'est plus facile à dire qu'à faire ... Sinon, il faut également faire une double vérif systématique des nœuds et systèmes d'assurage avant de partir dans la voie ... Il faut communiquer avec son assureur ...
Et puis après, Haffey à raison juste au dessus ! Il faut arrêter la moul pour s'entraîner à grimper en tête ... C'est comme ça qu'on apprend à avoir confiance dans le matos et l'assureur, c'est comme ça qu'on dédramatise la chute et le vol, bref, c'est comme ça que le métier rentre et que la peur recule (enfin il me semble) !!

Je ne sais pas si mon opinion et ma vision du truc fais avancer les choses, mais je le vois comme ça ...

Bon courage à tous et bonne grimpe !!

Voir le profil de l'utilisateur http://babass77.wix.com/fabrikafonk#!

9 Re: Vertige et/ou peur du vole. le Ven 12 Oct - 19:54

Mes toutes premières voies (en salles) m'ont vraiment fait flipper, même en moulinette. J'avais peur du vide, les jambes qui tremblent, les mains moites...
Maintenant ça va mieux, ce genre de sensation arrive beaucoup moins fréquemment. Je ne saurai pas expliquer comment cette peur s'est estompée (pas effacée, hein, ça arrive encore), peut-être à force de grimper. Je crois que l'expérience et la confiance en soi, matériel, assureur y fait beaucoup.
J'ai aussi l'impression qu'il y a des périodes "avec" et des périodes "sans", mais pourquoi ça va et ça vient ? Alors là, si quelqu'un a une réponse à ce mystère...

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: Vertige et/ou peur du vole. le Ven 12 Oct - 20:44

Personnellement je n'ai pas connue cette peur du vide.e n'ai jamais eu peur en moulinette
par contre je fais partie de celles/ceux qui ont peur de grimper en tête. Mais je vais suivre le conseil
d'Haffey et Pheul je vais faire plusieurs séances en ne grimpant qu'en tete je crois aussi que c'est la meilleure
façon que je progresse et que je ne me contente pas du 6a en moul' mais cette fois en tete. Merci des conseils
qui me serviront aussi à moi !

Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: Vertige et/ou peur du vole. le Ven 12 Oct - 22:00

Juliette03 a écrit:Personnellement je n'ai pas connue cette peur du vide.e n'ai jamais eu peur en moulinette
par contre je fais partie de celles/ceux qui ont peur de grimper en tête. Mais je vais suivre le conseil
d'Haffey et Pheul je vais faire plusieurs séances en ne grimpant qu'en tete je crois aussi que c'est la meilleure
façon que je progresse et que je ne me contente pas du 6a en moul' mais cette fois en tete. Merci des conseils
qui me serviront aussi à moi !

Même situation que toi.
Je n'ai jamais réellement eu peur en moulinette car le fait que le point d'attache soit au dessus de moi me rassurait.
Ce qui me fait un peu peur c'est de montée en tête, et surtout de tomber alors que je suis au dessus de la dernière dégaine passée. Enfin comme tu l'as dit je pense que la meilleur façon c'est de faire des séances que en tête.

Voir le profil de l'utilisateur

12 Re: Vertige et/ou peur du vole. le Dim 19 Avr - 17:27

Bonjour,
Je sais pas si y a encore des gens sur le sujet, mais je dois dire que je suis super contente d'en trouver un qui traite de la peur du vide! Moi j'ai la trouille du vide aussi, et je voulais savoir si certains d'entre vous on put se mettre à l'escalade malgré ça, on réussi à progresser et à petit à petit oublier cette peur?
Merci pour les témoignages Smile

Voir le profil de l'utilisateur

13 Re: Vertige et/ou peur du vole. le Lun 20 Avr - 12:48

salut minka

15 ans d'escalade derrière moi, et la "peur" du vide est toujours là rire

je parlerai plutôt d'une appréhension du vide plutôt que de peur parce que l'intensité de cette peur varie... des fois c'est complètement paralysant, des fois c'est juste une petite tension, y a des jours avec et des jour sans... Je pense que ça dépend de plein de facteurs qui varie suivant les personnes : le lieu, la voie, l'état d'esprit du moment, la forme, la fatigue, les soucis, etc.

Il m'est arrivé l'année dernière à la reprise en extérieur d'être incapable de faire la moindre voie en 5 sur une falaise que je connais par coeur, des voies faites des dizaines de fois en tête et même pieds nus, et puis la semaine suivante d'aller en montagne faire de la grande voie totalement à vue sur coinceurs et d'avancer sans problème.

Comme dit Papayou plus haut d'une autre façon, il n'y a pas de plaisir d'escalade sans cette trouille du vertical, si on n'apprécie ressentir cette peur, autant changer de sport ! c'est un peu comme ceux qui ont peur de l'eau.. dans ce cas, si c'est vraiment récurent, ça ne t'amuse pas de nager Wink


Je dirai donc qu'on n'oublie jamais cette peur du vide, mais avec l'expérience (et le progrès), on arrive à vivre avec et la maîtriser... et vice versa :

---> quand on commence à vivre avec, qu'on l'accepte, qu'on la maîtrise, on progresse ! Wink

Voir le profil de l'utilisateur

14 Re: Vertige et/ou peur du vole. le Ven 24 Avr - 22:46

Bonjours, comme tous grimpeurs j'ai également cette appréhension de la chute, plus particulièrement lorsque je tire la corde pour l'accrocher à la dégaine.
Pour contrer cela un ami bien plus expérimenter m'a fait sauter du haut du mur de 7 mètres en ayant la corde à la main comme si j'allais l'accrocher au relais, finalement, une petite peur de bonnes sensations. Mais j'ai en seulement deux sautes consécutifs réussi à diminuer cette appréhension !

Voir le profil de l'utilisateur

15 Re: Vertige et/ou peur du vole. le Sam 25 Avr - 11:18

Salut,

Discussion utile, en effet. Comme la plupart d'entre vous, j'ai le même "problème"... qui fait simplement partie intégrante de l'escalade : sans vide pas de grimpe. Reste que ça s'estompe à mon avis non pas avec le temps mais avec la récurrence : plus tu pratiques souvent moins tu le sens. Une pause de 15 jours sans grimper et la jauge de mental baisse, même sur des voies connues par cœur.
Et puis, ça dépend aussi pas mal du niveau dans lequel on grimpe. Et là je ne vais pas forcément aller dans le sens de tout le monde : à mon avis plus la cote est élevée et en général moins il y a d'engagement, tout simplement parce que les pas difficiles étant très nombreux, les clous sont plus rapprochés pour permettre de travailler les voies. On change de logique de grimpe, on ne grimpe plus à vue (sauf pour les très forts). Quand on arrive dans du 7C/8a, on peut souvent dire qu'on ne vole presque plus jamais car il est très rare de se retrouver les pieds au niveau du dernier clous clippé. En plus, ce sont souvent des voies déversantes, donc le vol n'a plus aucune importance, on est presque sûr de ne pas mal retomber et de ne rien toucher.
En revanche je me fais régulièrement un peu peur dans des 6 équipés bien large, voire dans des 5+ tout patinés.
Moralité : les grimpeurs de 8 ont moins de mérite que ceux de 6 Wink
En revanche, les voies autour de 7a/7b me posent souvent pas mal de problèmes, surtout chez moi en Ardèche, parce que l'équipement peut parfois y être bien engagé, et il n'est pas rare de se retrouver à grimper sur plus de 3 ou 4 mètres dans des sections soutenues et bien techniques... là je suis franchement limite et mon mental s'effondre souvent d'un coup grrrr
Et après 2 ou 3 vrais vols de 5 ou 6 mètres voire plus, ben moi je n'ai plus trop envie d'y retourner à vrai dire non

Quant au sujet connexe tête ou moulinette : pourquoi pas aller faire un tour en moulinette dans une voie dure (donc dans son niveau de travail) ça permet de repérer les prises et de chercher les bonnes méthodes. Mais c'est souvent plus dur, paradoxalement, que de grimper en tête, car la corde n'aide pas à trouver les bons équilibres. Faire une traversée en moulinette demande autant de mental si ce n'est plus que de la faire en tête. Et dès qu'il y a du dévers un peu prononcé, la moulinette devient vraiment un handicap dès qu'on tombe car il faut lâcher de l'énergie pour recoller à la paroi.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum