forumescalade

le forum de l'escalade


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

se faire entendre dans une salle pleine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Bonjour,
je ne sais pas si ça vous arrive aussi, mais comme je n'ai généralement pas de partenaire à l'avance quand je vais en salle, j'y vais généralement sur les créneaux où il y a du monde.
Seul problème, quand une salle est bondée, passé les 4-5 premiers metres, la communication entre grimpeur et assureur devient difficile (il m'est arrivé une fois de sécher un grimpeur qui voulait du mou car il à crié "moins sec" (il aurait peut-être mieux valut "du mou"), mais avec le bruit (il devait être à 8-9m du sol), je n'ai entendus que le "sec", donc je l'ai séché).

Je me demandais donc si vous aviez des astuces pour communiquer dans ces circonstances?

Pour indiquer que l'on est bien arrivé, j'ai pour l'instant trouvé soit bras tendus avec pousse vers le haut, soit (pratique si l'assureur regarde son appareil d'assurage plutôt que celui qu'il assure), en donnant une secousse à la corde.

Par contre pour demander sec, mou, ou encore demander/donner des conseils, j'ai pas trouvé de solution pour l'instant.

A la limite une sorte de talkie-walkie pourrait peut-être faire l'affaire, mais je ne sais pas s'il y en a qui n'encombrent pas et qu'il ne faut pas tenir à la main pour pouvoir se faire entendre.

Si vous avez des idées, n'hésitez pas!

Voir le profil de l'utilisateur
Il faut être clair dans sa communication. "Moins sec", c'est pas terrible. Il faut quelque chose de clair et concis. Et dire le prénom de l'assureur avant, c'est bien aussi, parce qu'il peut arriver d'entendre ce que dit le grimpeur d'à coté et prendre sec alors que notre grimpeur a besoin de mou.

Nous, on partage notre gymnase avec un club de volley et quand ils jouent en même temps qu'on grimpe, on s'entend plus (et on se prend des ballons aussi parfois...). Au pire, y a des talkies comme tu dis. Midland en fait des légers et pas chers. Et tu peux y brancher une oreillette avec micro pour pouvoir assurer en même temps. Le truc juste un peu chiant, c'est qu'il faut trouver un moyen pour la fixer et que ça ne gène pas le grimpeur et que ça ne tombe pas.

L'autre jour, mon talkie a failli faire un vol de 12m, lol.

Voir le profil de l'utilisateur
Merci
C'est sur que si on prend le temps de faire le tour de tout les "ordres", çà peut faciliter un petit peu, mais quand on grimpe en moulinette en salle et qu'on se trouve à chaque fois un (nouveau) partenaire sur place, on a tendance à ne pas y penser et/ou à ne pas vouloir "perdre" ce temps.

Voir le profil de l'utilisateur
C'est une habitude à prendre. Perso, je préfère perdre 2mn à revoir la manière de me guider quand je grimpe avec quelqu'un pour la 1e fois. Des fois, vaut mieux "perdre" 2mn pour que le reste de la séance soit confortable Smile.

Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Invité
Perso,

Pour être sec : je crie SEC en regardant mon assureur ( en espérant qu'il me regarde )
Pour du mou : normalement si ton assureur est bien, tu devrais pas lui demander, sinon je crie MOU et si c'est en tête je tire sur la corde.

Quand j'ai terminé ma voie je fais claquer ma corde sur le mur ( quand c'est en tete ca fait plus de bruit avec les déguaines Wink )

Après c'est toujours bien de se faire un petit topo avant d'aller grimper.
Puis je grimpe qu'avec deux personnes principalement et avec l'habitude on se connait bien et on a presque plus besoin de communiquer.

Pour ce qui est des talkis... Je pense que pour les déficients visuels c'est super ( quand tu vois les mondiaux avec les entraineurs qui se déboitent la voix pour communiquer tu dis " vive la technologie " )
Sinon je ne pense pas que cela soit très utile Wink

Franchement, si tu as le problème en salle, qu'est-ce que ca doit être en falaise ou en grande voie,
(Bon après je reconnais que ca arrive)

Car les falaise par un dimanche de beau temps c'est bondé
et la grande voie, entre le vent, la voie qui tourne tu n'entend plus grand chose

Donc, pas trop d'ordres, bien clair sur les ordres aux débuts (surtout en extérieur ou il y a plus de manip), connaitre le prénom de l'assureur, et s'assurer que celui-ci ou celle-ci soit attentif (Et si c'est pas le cas un rappel à l'ordre si on veut draguer son voisin/voisine de salle on lui propose de boire une bière après, plutôt que de lui montrer comment on assure sans les mains :p)

Voir le profil de l'utilisateur
tu gueule un coup avec le nom de ton assureur et ce que tu lui demande.

exemple utilisé par prof de sport au lycée (et nous presque tout appris sur la grimpe):

                             "Roger! prend moi sec!!! "



(pour éviter tout sous entendu ne pas prononcer le "prend moi" devant un public inconnu)

Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Invité
C'est vrai que le langage du grimpeur est assez penché sexuel..

C'est trop mou, prend moi sec.

Nb : tout comme les noms de beaucoup de voies Wink

Merci pour vos conseils.

Par contre pour le mou en moulinette, ça arrive (même si c'est rare) qu'on en ait besoin sans que ce soit prévisible par l'assureur (par exemple on veut redescendre d'un mètre pour passer d'un coté plutôt que d'un autre).

Sinon, entre salle et falaise, je dirais que dans une grosse sae bondée (du genre tu dois chercher pour trouver une corde libre, et ensuite il faut espérer qu'il y ait une voie de ton niveau sur cette corde), on entends bien moins biens que sur une falaise quand le grimpeur est à 35 m du sol : dans le 1er cas, passé 10m, on n'entend absolument rien, dans le second si le grimpeur a assez de voie, on l'entends.
Après, c'est sur que ce n'est heureusement pas tous les jours qu'en sae il y ait tant de monde.

Voir le profil de l'utilisateur
Sandro a écrit:
Sinon, entre salle et falaise, je dirais que dans une grosse sae bondée (du genre tu dois chercher pour trouver une corde libre, et ensuite il faut espérer qu'il y ait une voie de ton niveau sur cette corde), on entends bien moins biens que sur une falaise quand le grimpeur est à 35 m du sol : dans le 1er cas, passé 10m, on n'entend absolument rien, dans le second si le grimpeur a assez de voie, on l'entends.

Bah tu vois, je n'ai jamais eu de problème en salle alors qu'en falaise/ grande voie ça arrive très très souvent. Juste un peu de vent et c'est mort. Je ne parle pas des moments très fréquents où tu ne vois pas ton copain...

Voir le profil de l'utilisateur
Je pense que le gérant de ta salle ferrait aussi bien de faire régner un peu le calme!
Après, en salle, et surtout en moulinette, si l'assureur est un minimum attentif, il y a pas énormément de communication à faire...

Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Invité
Et puis au pire, freestyle !

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum